Forum des Hérau(l)ts de Lambert

Association lambersartoise de jeux de rôle
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion
Derniers sujets
Juin 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
CalendrierCalendrier
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée

Partagez | 
 

 ICARUS - résumé des parties

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MesquinMan
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4966
Age : 37
Jeux de rôle préférés : Cthulhu
Meneur de jeu à : Cthulhu, INS/MV, Icarus, Prophecy

MessageSujet: ICARUS - résumé des parties   04.08.14 16:33

Partie 1 (02/08/14)

Le début de la fin (partie 1)

4 heures (cumul: 4 heures)

Joueurs:
Asturiel - 8_1137
Cécile - R&D
Enkidou - Crash

MOSCOU, lundi 26 novembre 2012


8_1137, R&D et Crash viennent de passer plusieurs jours à visiter différents sites militaires russes. Leur périple doit se terminer à l'université Lomonossov où ils doivent assister à une série de conférences d'astrophysique. Le président russe sera lui aussi présent et une rencontre, avec lui, est prévue.
Alors qu'ils sont en train d'assister à une conférence au sixième étage du Sternberg Astronomical Institute depuis deux heures, tous les appareils électroniques tombent en panne pendant quelques secondes puis tout revient dans l'ordre. Cela ne peut indiquer qu'une forte émission d'ondes électromagnétiques. 8_1137 et Crash décident de se renseigner, une excellente occasion pour eux de quitter la conférence. Toute la zone de Moscou a été touchée mais aucun dégât n'est à signaler. Elles repartent alors dans l'amphithéâtre bondé. C'est alors que des ondes rident la surface des cafés puis de violentes secousses font trembler le bâtiment. Les gradins s'écroulent entraînant R&D. Un véritable tremblement de terre vient de frapper Moscou pourtant loin de toute faille. A l'intérieur, c'est la panique et les gens essaient de sortir par les deux uniques portes au sommet de l'amphithéâtre. Une nouvelle secousse provoque l'explosion des fenêtres et de nouveaux blessés.
Les agents tentent de forcer le passage mais la descente s'avère longue et périlleuse. En bas, c'est l'affolement général. Des agents de sécurité courent dans tous les sens car le président est introuvable. C'est alors que les portables sonnent. Santos est à l'autre bout du fil et apprend aux agents que de nombreux tremblements de terre viennent de frapper la Terre. Collins récupère la ligne et ordonne au groupe de faire des relevés sismographiques. En apprenant la disparition du président, il met aussi l'équipe sur le coup. En effet, l'arrivée au pouvoir du vice-président serait une mauvaise chose pour les relations internationales. Les portables rendent de nouveau l'âme.
8_1137 et R&D décident de s'occuper des relevés tandis que Crash part à la recherche du président. Celle-ci se rend jusqu'au gratte-ciel où se trouve le capitaine Yurenko, chargé de la sécurité du président. Vladimir Poutine semble avoir quitté les lieux deux heures auparavant avec imperméable et chapeau. Malheureusement les caméras de surveillance sont HS et Crash a besoin de 8_1137. Crash traverse de nouveau le campus en direction du département de géologie. Le bâtiment est en piteux état mais 8_1137 et R&D ont réussi à atteindre le deuxième étage en escaladant la paroi. 8_1137 redescend immédiatement pour filer un coup de main à Crash. R&D entend du bruit au premier et décide de redescendre. Il entend des appels au secours derrière une paroi. Repérant une faiblesse dans le mur, il éclate la cloison à l'aide d'un extincteur. Derrière, se trouvent des étudiants bloqués dans une salle à moitié écroulée. Reconnaissants, ils sont prêts à aider R&D avec les sismographes. La salle de stockage est au troisième étage. Des petits sismomètres sont disponibles et les étudiant s'en emparent pour les disposer sur le campus et faire les mesures. R&D repère un sismographe beaucoup plus précis mais surtout beaucoup plus gros. Sans aide, celui-ci ne trouve pas de solution pour descendre cet engin d'une centaine de kilos et il doit renoncer.
Pendant ce temps, 8_1137 a remis en marche les caméras. Le président est effectivement sur les bandes en compagnie d'une femme. Grâce aux brochures de l'université, il n'est pas difficile de reconnaître Ludmilla Vrachov, chef du département chimie. Les deux agents d'Icarus rejoignent rapidement les locaux des chimistes. Le bâtiment est en feu. AU troisième étage, ils affrontent les fumées toxiques et une cuve d'azote liquide finit par exploser au quatrième provoquant un phénomène d'apnée. Dans l'une des pièces, les agents retrouvent Ludmilla Vrachov prisonnière des décombres. Le président russe n'est pas loin et ordonne aux agents de l'aider à sauver la femme. A l'aide d'un pied de biche et de leurs muscles, le président et les agents arrivent à libérer la jeune femme. La descente est loin d'être facile mais tout le monde arrive sain et sauf en bas. La sécurité évacue immédiatement le président et sa maîtresse.
Quelques instants plus tard, Collins rappelle les agents, les communications étant de nouveau rétablis. Il les envoie directement à New York, en mission diplomatique, pour obtenir l'aide du FBI. En effet, un gourou de secte avait prédit avec exactitude, en 2002, ce qui vient de se passer et le général a besoin du FBI et de ses ordinateurs pour mettre la main dessus. Collins espère obtenir aussi un mandat pour mener à bien les investigations sur cette catastrophe mondiale... Le van arrive au même moment et ils filent vers l'aéroport...


Dernière édition par MesquinMan le 17.05.17 12:41, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://mascarade.niceboard.com
MesquinMan
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4966
Age : 37
Jeux de rôle préférés : Cthulhu
Meneur de jeu à : Cthulhu, INS/MV, Icarus, Prophecy

MessageSujet: Re: ICARUS - résumé des parties   10.08.14 6:04

Partie 2 (09/08/14)

Le début de la fin (partie 2)

4 heures (cumul: 8 heures)

Joueurs:
Antoine - Face
Asturiel - 8_1137
Cécile - R&D
Enkidou - Crash
L'Ours - Block

Arrivée à New York, l'équipe de Moscou est rejointe par Face et Block déjà présents sur place. Accueillis par Santos, ils sont immédiatement amenés dans une pièce sous haute surveillance. Collins a réussi à imposer leur présence au conseil de sécurité restreint de l'ONU. Les présidents américain, français, russe, le premier ministre anglais, ainsi que le secrétaire général des nations unies sont présents. Hu Jintao, le président chinois est toujours porté disparu et la Chine n'est pas représentée. Six scientifiques menés par Michael Herring, un américain, tentent d'expliquer aux chefs d'Etat pourquoi ils n'ont pas su prédire ce qu'il vient de se passer. Il est difficile de faire taire Herring et sans la présence "écrasante" de Block, la réunion se serait close sans intervention d'Icarus. Soutenue par le président russe reconnaissant, l'équipe d'Icarus mène sa barque et obtient quelques succès grâce à l'éloquence de Face. Le président américain, qui n'avait pas pris part au débat jusque là, autorise le FBI à aider Icarus mandatant de fait l'organisation sur l'affaire. Si les agents ont réussi à obtenir la confiance d'Obama, il n'en va pas de même pour son secrétaire d'Etat, Hillary Clinton, qui aurait préféré qu'aucune organisation internationale ne soit mandatée.

Avec la puissance du FBI, il n'est pas difficile pour 8_1137 de remonter la piste du site web jusque Bob Nerris. Ancien homme d'affaires reconverti dans les sectes (plusieurs entre 1998 et 2004), la dernière, basée à Atlanta, s'appelle les Fils du Cinquième Soleil. Tout semble indiqué que l'homme est un escroc. Il n'a pas ressorti sa prédiction depuis 2002.

Au milieu du désordre et des émeutes, les agents décident d'infiltrer le temple. A l'intérieur, une quarantaine de sectateurs construisent une pyramide à la gloire des dieux dans l'atrium. Il n'y a pas moyen de mettre la main sur Nerris pour la simple et bonne raison que son second a décidé de le sacrifier pour obtenir des prédictions de la part des dieux. Block et Crash vont affronter dans les sous-sols du bâtiment les sectateurs les plus dangereux et, en particulier, une montagne de muscles, appelée Ricco. Face fait usage de la force sur les autres membres de la secte pourtant coopératifs. 8_1137 réussit à rentrer dans le bureau de Nerris protégé par un digicode et à crocheter le coffre fort. En plus d'une forte somme d'argent, 8_1137 récupère des documents recouverts d'équation. Nerris a été gravement blessé par ses propres séides mais il est en état d'être interrogé. Ses prédictions viennent d'un certain Terrence McKenna, un illuminé, qui prétendait pouvoir mettre en équation la fin du Monde. A la mort de Terrence, Nerris a récupéré ses affaires durant une vente aux enchères. Les feuilles récupérés par 8_1137 sont l'aboutissement de son travail: une équation complexe du nom de Time Wave 0. Grâce aux informations de Nerris, Icarus semble avoir les moyens d'évacuer les prochains lieux où des tremblements de terre vont se produire...


Dernière édition par MesquinMan le 17.05.17 14:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://mascarade.niceboard.com
MesquinMan
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4966
Age : 37
Jeux de rôle préférés : Cthulhu
Meneur de jeu à : Cthulhu, INS/MV, Icarus, Prophecy

MessageSujet: Re: ICARUS - résumé des parties   01.10.14 17:50

Partie 3 (04/10/14)

Rencontre du 3e type (partie 1)

4 heures (cumul: 12 heures)

Joueurs:
Aëlda - Daedalus
Antoine - Face
Enkidou - Crash
Marianne - Ghost
Tifred - C4

Grâce à l'équation TW0, il est dorénavant possible de prévoir les cataclysmes sur Terre en évitant de nombreux morts. Néanmoins, les scientifiques d'Icarus s'aperçoivent qu'il y a des perturbations climatiques en Islande qui ne sont pas prévues. Collins décide d'envoyer les agents en reconnaissance. Sur place, après un atterrissage difficile à Reykjavik, ils sont pris en charge par le contingent français de l'OTAN en charge de la protection de l'île. Après s'être équipés en matériel de survie, les agents prennent un hélicoptère piloté par Crash. En approchant de l'épicentre du phénomène, ils reçoivent un appel de détresse alors qu'ils sont en plein milieu d'une tempête. Au même moment, l'hélicoptère est frappé plusieurs fois par des éclairs ayant tous la même origine au sol. Crash est obligé d'atterrir en catastrophe mais les dégâts ne sont que matériels. Au sol, les agents décident de se diriger vers l'appel de détresse. Le froid est terriblement mordant et les agents sont soulagés de découvrir une grotte occupée par quatre militaires scientifiques américains. Leur supérieur, Hillman, leur apprend l'existence d'une base secrète américaine qui n'a pas fermé malgré le départ des américains quelques années plus tôt. La base est spécialisée dans l'espionnage et la collecte d'informations. Celle-ci a manifestement été attaquée quelques heures plus tôt alors qu'Hillman était de sortie avec ses hommes pour déterminer l'origine des perturbations climatiques. Lors du dernier contact radio, les mystérieux belligérants semblaient avoir atteint leur objectif : la salle des serveurs. Hillman accepte de donner l'accès à la base mais refuse d'y pénétrer tant que toute menace n'est pas écartée. A l'intérieur tout est silencieux et la base est en alerte. De nombreux corps de militaires parsèment les lieux. Des traces de brûlures et de coupures sont visibles sur les corps. Alors que Crash, C4 et Daedelus décident de s'occuper du deuxième sous-sol, Ghost et Face vont au premier sous-sol. Au deuxième sous-sol, les agents repèrent rapidement un trou circulaire dans la paroi. Celui-ci donne sur un couloir à la paroi métallique qui fait un coude vers le haut au bout de quelques mètres. Une pulsation lumineuse éclaire celui-ci. Crash s'avance jusqu'à la salle des serveurs et repère une étrange créature en train de manipuler un appareillage relié aux serveurs. Crash tire immédiatement sur la machine déclenchant immédiatement une réaction offensive de la créature. Daedelus prévient rapidement les autres agents et un combat sans merci s'engage. La créature est agile et puissante. Elle semble recouverte de métal. Etre vivant ou robot : il est difficile de se prononcer. Alors que Ghost et Crash harcèlent la créature, C4 repère un point faible au niveau de la nuque : une alimentation électrique. Malheureusement, celle-ci n'est pas vraiment isolée et C4 prend des décharges violentes. Pendant ce temps, Face constate qu'une sphère recouverte de pointes a été lâchée dans le couloir métallique. Alors que les agents terrassent enfin la chose, Face envoie le signal du départ. Quelques instants plus tard, le deuxième sous-sol s'effondre suite à une terrible explosion. Les agents ont tout de même réussi à récupérer l'étrange créature. Ils récupèrent un véhicule tout terrain au rez-de-chaussée et ils ont la présence d'esprit de rejoindre le lieu d'origine des éclairs. Ils n'y trouvent malheureusement qu'un cratère. Il est temps de retourner à la base avec leur butin...


Dernière édition par MesquinMan le 17.05.17 14:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://mascarade.niceboard.com
MesquinMan
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4966
Age : 37
Jeux de rôle préférés : Cthulhu
Meneur de jeu à : Cthulhu, INS/MV, Icarus, Prophecy

MessageSujet: Re: ICARUS - résumé des parties   07.11.14 18:41

Partie 4 (08/11/14)

Rencontre du 3e type (partie 2)

4 heures (cumul: 16 heures)

Joueurs:
Cécile - R&D
Enkidou - Crash
L'Ours - Block

De retour à leur QG, les agents sont débriefés par Collins. Ce dernier prévient tous les pays qu'une faction inconnue est susceptible d'attaquer leurs bases militaires. Rapidement, il apprend que deux autres sites ont été rasés sans que l'on sache ce qu'il s'y est passé. Par ailleurs la situation mondiale a encore évolué. Les perturbations climatiques sont plus éparses et les évacuations dictées par les résultats de l'équation de McKenna permettent de limiter les dégâts. En revanche, les sectes millénaristes se sont développées comme une épidémie, certaines d'entre elles étant très violentes, exigeant des sacrifices pour satisfaire d'hypothétiques dieux. le maintien de l'ordre mondial est plus que jamais délicat.

A l'intérieur de l'exosquelette, les agents découvrent un humanoïde assez maigre, mesurant un mètre soixante-dix, au corps chitineux bleuté et à la tète ressemblant à celle d'un cafard. La créature est étrangement passive, presque prostrée. Il est impossible d'en tirer quoique ce soit en l'état.
Raj Kappor, un des scientifiques d'Icarus, vient porter assistance à R&D pour en découvrir plus.
Une étude poussée de son anatomie permet de détecter une faiblesse de son squelette face à un certain type de vibrations. L'application militaire est toute trouvée : des munitions adaptées sont immédiatement développées. D'autre part, une étude biologique révèle que cet être vivant est d'une nature comparable à celle des humains bien que son ADN n'ait absolument rien à voir avec quelque créature terrestre que ce soit. Les scientifiques d'Icarus sont démunis devant une telle découverte. Un extra-terrestre humanoïde pilotant des vaisseaux et piratant des serveurs informatiques, ça n'existe que dans les films... Ce mystère reste à éclaircir.

Une étude du cerveau du spécimen révèle une chose étrange. Certaines zones servent de récepteurs d'ondes particulières. Ces ondes semblent contrôler le fonctionnement d'une grande partie du cerveau, comme si la créature était commandée à distance. Il est clair qu'elles sont la cause du blocage mental du sujet.
R&D remarque une similitude troublante entre la forme de ces ondes et celles étudiées dans un vieil article d'un défunt scientifique allemand réputé fou. Ce papier élaborait la thèse d'ondes cachées dans le champ électromagnétique terrestre, censées influer sur le cerveau humain.

Les scientifiques trouvent un moyen efficace de bloquer ces ondes,  en stabilisant un métal, le Tylium 37. Celui-ci est délicat à générer et ses   composantes sont extrêmement onéreuses. Icarus ne pourra pas développer que quelques plaques. Celles-ci doivent se placer à l'arrière du crâne et absorbent suffisamment les ondes d'influence pour en protéger leur porteur.

Une fois protégé des ondes, le spécimen reprend ses esprits. Il lui faut malgré tout du temps pour récupérer. Faisant un gros effort de volonté, il communique tant bien que mal. Malheureusement, son langage est bien trop éloigné de tous les langues terrestres. Quand on lui donne de quoi dessiner, il esquisse la planète terre et pointe un endroit très précis, au sud de la Chine. La créature griffonne ensuite une sorte de véhicule oblong. Il dessine des caractères étranges sans réussir à expliquer leur utilité. La créature est ensuite prise de violentes migraines et ne peut plus communiquer.

C'est à ce moment que le général Collins prévient le conseil de sécurité de l'ONU de la présence d'aliens sur le sol terrestre. L'entrevue est mouvementée, mais la vue du spécimen fait taire les plus sceptiques.

Les scientifiques décident aussi d'étudier l'exosquelette pour en tirer quelque chose, et notamment l'adapter aux humains.

Le site pointé par l'alien se trouve dans la jungle du Yunnan, à cent kilomètres de la frontière avec le Laos. Les dernières images satellites de cet endroit ne permettent pas de discerner grand chose. La végétation masque la vue et les perturbations actuelles ne permettent pas d'utiliser de mode infrarouge pour mieux étudier le site.
La Chine n'a toujours pas envoyé de représentant à l'ONU, malgré la nomination d'un nouveau président. Ti Yong-fu est un ancien militaire connu pour ne pas faire dans la dentelle. Il vient de déclarer la loi martiale après avoir maté des émeutes populaires dans le sang. L'armée chinoise est sur les rangs, en état d'alerte, son commandement n'excluant pas l'hypothèse que les catastrophes actuelles soient le fait d'une puissance ennemie.
Il faut décider si Icarus avertit la Chine de sa mission et requiert son aide, ou si elle agit furtivement dans son dos. La seconde option, en cas de succès, assure aux agents de contrôler leur mission. En revanche, si les agents se font détecter par les chinois, une telle ingérence aggraverait les relations entre la Chine et le reste du monde... Le général se repose sur la sagacité des agents pour prendre cette décision.

Li Kar-fai, le collègue des agents, fait jouer ses contacts. Par ce biais, il obtient qu'un homme - Yuan Fong-xi - soit présent à la frontière de Laos, au point d'entrée des agents, au moment de leur choix. Yuan est censé leur permettre de passer la frontière avec leur équipement. Li prévient toutefois que la réussite de cette entreprise est loin d'être assurée même si les meilleures conditions sont réunies.

Dès leur arrivée au Laos, les agents subissent les pluies diluviennes qui noient la région. Ils assistent aux exodes massifs de réfugiés prenant la route sans savoir où aller. Les agents bénéficient d'une camionnette en apparence vétuste contenant leur matériel. Lorsqu'ils parviennent à la frontière ils perçoivent nettement l'ambiance très tendue. Dans le poste frontière lourdement protégé, une quarantaine de militaires sont en état d'alerte. Pour corser le tout, de nombreux hélicoptères sillonnent la région. Le premier contact avec les militaires est difficile. Il faut faire preuve d'autorité pour obtenir des quatre gardes qu'ils aillent chercher Yuan. Celui-ci est extrêmement stressé et la rencontre se solde par un échec.

Les agents décident de passer la frontière clandestinement et à pied. Une fois de l'autre côté, ils volent un véhicule non sans mal provoquant la panique chez une famille de paysans. Ils doivent aussi éviter les patrouilles.

Les agents doivent ensuite pénétrer au cœur d'une jungle particulièrement sauvage. La camionnette étant inutilisable ici, la seule possibilité pour eux est d'évoluer à pied. Arrivés au point indiqué par l'alien, les agents sont témoins du massacre qui s'y est déroulé. Un labo clandestin et mafieux a manifestement été victime d'une attaque en règle sans aucun survivant. Ils remarquent la présence d'un hélicoptère en état de marche, ouvert sur les côtés. Une mitrailleuse lourde est positionnée sur celui de droite. Plus loin, les agents aperçoivent quatre étranges modules composés chacun de trois paraboles collées les unes aux autres, mesurant un mètre cinquante de haut. Au centre du périmètre délimité par les modules se trouve un trou percé dans le sol d'un diamètre de cinq mètres, duquel provient un vrombissement grave et sourd.

Les agents remarquent une console, sur chaque module. Block tente d'approcher discrètement et accède à la console d'un module. Les symboles présents sur les touches sont compatibles avec le code donné par l'alien. L'ouverture perçant le sol ne révèle pas grand-chose. Elle dégage de la chaleur qui ne  permet pas à Block d'approcher. Dès que le code est activé, les modules commencent à fondre et un grand bruit de moteur provient du gouffre.

Un engin émerge du sol dans un vacarme assourdissant, déployant de courtes ailes, volant au dessus du sol. L'émergence de la machine est tout de suite perçue par l'armée chinoise. Les hélicoptères chinois se ruent instamment sur le site. L'engin, une foreuse, traverse la jungle à toute vitesse. Les agent décident d'utiliser l'hélicoptère du camp mafieux, Crash au pilotage, Block à la mitrailleuse.

Des drones sortent de la foreuse pour attaquer l'hélicoptère. Crash esquive tandis que Block mitraille avec succès les engins. Grâce à l'habileté de Crash, la foreuse est obligée d'atterrir. Les militaires chinois arrêtent les agents.  Heureusement pour eux,  au bout de quelques jours, l'ONU négocie leur libération ainsi que la remise de la foreuse en échange de la présence de scientifiques chinois dans les laboratoires d'Icarus. Malgré cet accord, le manque de confiance d'Icarus en la Chine rend l'incident diplomatique inévitable.

Lorsque les agents rentrent au QG d'Icarus, ils peuvent tout de suite remarquer l'ambiance lugubre qui y règne. Hansen les met au parfum dès que possible : plusieurs sites militaires mondiaux importants ont été touchés par des explosions de source inconnue. Les dégâts sont très importants. Mais surtout, "Air Force One" a été abattu et la maison blanche rasée. Le président américain et de nombreux membres de son administration sont morts. D'après la chaîne de succession, c'est maintenant la secrétaire d'état qui assure la présidence...


Dernière édition par MesquinMan le 17.05.17 15:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://mascarade.niceboard.com
MesquinMan
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4966
Age : 37
Jeux de rôle préférés : Cthulhu
Meneur de jeu à : Cthulhu, INS/MV, Icarus, Prophecy

MessageSujet: Re: ICARUS - résumé des parties   05.04.15 6:30

Partie 5 (04/04/15)

Face à face (partie 1)

6 heures (cumul: 22 heures)

Joueurs:
Antoine - Face
K-Ro - Colonel
Olivier - Striker
Soon - Ghost
Tifred - C4

Les aliens ont donc frappé un grand coup. Pas encore à découvert, car leurs attaques sont suffisamment furtives, mais avec précision. La mort du président américain et d'une partie de son administration choque grandement l'opinion publique. La destruction d'une dizaine de grandes bases militaires un peu partout sur la planète établit fermement la nature globale du danger.
L'existence de la menace alien finit par filtrer dans les journaux, faisant souffler un vent de panique dans le monde entier, exceptés pour quelques fanatiques enthousiasmés par cette rencontre du troisième type. Les forces militaires sont en alerte et traquent sans grand succès d'éventuelles bases d'envahisseurs. Les conditions climatiques, elles, sont toujours perturbées, mais dans une moindre mesure.
Ludmilla Vrachov, la chimiste, reconnaissante d'avoir été sauvée, rejoint les labos d'Icarus.
Au bout de deux journées de travail, le prisonnier alien parvient à réparer un module de son exosquelette et à faire tourner ses algorithmes d'analyse de langages. Ainsi, il arrive enfin à communiquer avec les agents grâce à un petit appareil fixé sur le côté du crâne. Il en profite pour les remercier avec émotion, les considérant comme des sauveurs, de véritables héros - cela faisait plus de trente ans qu'il vivait sous la domination mentale des Chasseurs.

Le prisonnier, qui devient progressivement un membre honoraire d'Icarus, explique aux agents tout ce qu'il sait. Les extraterrestres se nomment eux-mêmes les Chasseurs et ce sont eux qui contrôlent toute l'opération. Sa mission : obtenir un maximum d'informations sur les défenses militaires terriennes pour préparer l'assaut imminent. Les esclaves comme lui sont appelés Eclaireurs par les Chasseurs. L'objectif des foreuses : pénétrer sous la croûte terrestre - ce qui est au-delà des capacités de la technologie humaine actuelle - en des points spécialement étudiés. Lors de l'assaut, des bombes y seront déposées, leur explosion ayant pour effet de disloquer la planète. La   retenue étrange des envahisseurs : alors qu'ils pourraient simplement détruire la planète de loin ou neutraliser la technologie humaine à l'aide de bombes électromagnétiques, ils se privent de cette supériorité pour une raison qui lui échappe. Il sait juste que les Chasseurs ont déjà effectué avec succès cette entreprise sur sa propre planète avant de le ramener avec eux, lui et de nombreux congénères. Les envahisseurs ont effectué des expériences sur lui et ont fini par développer un moyen d'asservissement psychique, le transformant en esclave. Malheureusement, lui-même ne participant pas à la phase suivante, il ne peut pas apporter d'information sur un éventuel assaut imminent.

Les agents n'ont pas le temps de converser plus avec leur nouvel allié car Hansen - qui est maintenant une spécialiste de Time Wave 0 - leur apporte les derniers résultats de l'équation. L'ensemble  des perturbations et des émissions d'ondes électromagnétiques des événements récents semble provenir d'un seul point. Il est impossible pour l'instant de le localiser, mais il y a de grandes chances pour qu'il se situe sous la croûte terrestre... Pour affiner les résultats, il va falloir collecter plus de données et surtout prendre plus de temps pour les calculs.

Le général Collins annonce aux agents qu'ils l'accompagneront le lendemain matin au siège de l'ONU. Ils doivent faire leur rapport aux chefs d'État et les aider à concevoir le plan de défense mondial. Exceptionnellement, Hansen, Li et Santos sont de la partie. L'Allemande est très anxieuse, révisant frénétiquement ses dossiers pour la dixième fois. Le Chinois est très contrarié, sa blessure l'empêchant de retourner sur le terrain, sa frustration et son sentiment d'inutilité le minent. Le Brésilien est transformé, sa bonne humeur étant remplacée par le défaitisme, la menace alien lui semble bien trop puissante. Collins, lui, ne cache pas son excitation. Icarus est enfin à sa place et affronte un adversaire à sa mesure. Les nombreuses pertes humaines de ces derniers jours l'ont marqué mais cette peine est surpassée par la certitude qu'il rendra aux responsables la monnaie de leur pièce.

Au siège de l'ONU, les agents parviennent à la grande salle de commandement. Les chefs d'État du conseil de sécurité sont assis à une table au centre, quelques-uns de leurs généraux étant installés à des pupitres tout autour. Un seul siège est vide, celui de la nouvelle présidente américaine. Collins explique aux agents qu'elle est injoignable. Officiellement, elle a trop de travail pour pouvoir venir. Seul un des grands généraux américains est présent, le général Hamilton. On discerne une colère et une certaine honte derrière son apparence mesurée.
Mais les agents n'ont pas le temps de s'occuper de ce problème maintenant car la réunion commence. Le premier ministre anglais leur demande un rapport sur leurs dernières découvertes. Durant leurs explications, l'attention est totale. Les exploits des agents sont suffisants pour impressionner leur auditoire.  

L'élaboration d'un plan de défense mondial est une entreprise très complexe. Il faut non seulement le concevoir intellectuellement, mais en plus le faire admettre diplomatiquement aux différents pays. Très rapidement, il apparaît que le secrétaire général est dépassé par les événements et n'est pas capable de gérer au mieux cette entreprise. Il faut résoudre plusieurs problèmes : analyser les ressources proposées par les différents pays pour en dresser le tableau le plus juste, à partir de ces données, établir le meilleur plan de défense, faire en sorte de ne pas commettre de bévue diplomatique, faire accepter ce plan aux plus réticents.

Lorsque la réunion touche à sa fin, Collins signale aux agents que c'est le moment de résoudre le mystère de la présidente américaine absente. Interrogé, le général Hamilton ne résiste pas longtemps aux questions des agents. Très rapidement, il dévoile la vérité. La nouvelle présidente est une pleutre. Le meurtre de son prédécesseur et la pensée de devenir elle-même la cible de choix des envahisseurs extraterrestres l'ont traumatisée. Elle et la quasi totalité de l'état major sont en sécurité dans un des bunkers secrets. Sauf que les communications ont brutalement cessé il y a deux jours et qu'aucun des généraux restants ne connaît la localisation de la cachette. Une grande partie de l'armement lourd de l'armée américaine est ainsi paralysée, utilisable uniquement par codes détenus par la seule présidente. Le général a fait ce qu'il a pu pour retrouver le bon bunker, envoyant des équipes à cinq d'entre eux qu'il a pu identifier, sans succès pour l'instant. Il possède néanmoins une piste fragile qu'il n'a pas encore suivie : au moment de partir, le président parlait d'aller chercher sa fille... Une intervention discrète d'Icarus l'arrangerait car il ne veut pas ébruiter le problème.

Une enquête rapide apprend que Chelsea Clinton est une institutrice célibataire de trente cinq ans habitant à Seattle. Sa mère exige d'elle une ambition professionnelle digne de la sienne, ce qu'elle a toujours refusé. Cela s'est terminé par une brouille très sérieuse, ils ne se sont pas parlés depuis plus de cinq ans.
Les agents débarquent à Seattle, découvrant une ville très touchée par les cataclysmes. Un raz de marée en a dévasté toute la partie ouest. Les sinistrés sont logés dans des gymnases et des écoles du coté intact de la ville.
L'appartement de Chelsea étant vide, il faut effectuer une enquête de voisinage. En interrogeant une retraitée les agents apprennent que la « petite Chelsea » est à son école en bordure de la ville pour s'occuper des réfugiés.
Là-bas, les agents sont accueillis par Harold, le gardien de l'école, personnage assez désagréable. Les agents n'ont pas le temps de lui poser de questions sur Chelsea qu'il se fait houspiller par un vieil homme qui lui demande de retourner travailler. Le directeur s'excuse auprès des agents mais il y a beaucoup de travail et trop peu de personnel. Il explique que Chelsea les a laissé tomber il y a deux jours sans rien dire et il est particulièrement fâché. Pour en savoir plus, les agents entrent dans l'école. Là, ils prennent pleinement la mesure des conséquences humaines de ce qui n'est souvent pour eux qu'une statistique sur un écran. Déambulant au milieu des centaines de personnes entassées dans les salles de classe, ils peuvent obtenir de nombreux témoignages sur la gentillesse et l'abnégation de la jeune femme. Un petit garçon, maigre et la morve au nez, les scrute à moitié caché derrière une armoire du couloir. Brian, Le jeune garçon, très timide et apeuré, raconte avoir aperçu Harold aller chercher Chelsea pour la conduire au dehors. On ne l'a plus jamais vue depuis. C'est à ce moment-là que les agents peuvent distinguer le gardien en train de les épier. Il prend aussitôt la fuite. Rapidement attrapé, Harold crache le morceau sans faire d'histoire. Il y a deux jours, il a été payé pour faire sortir Chelsea sous un faux prétexte. Les trois hommes athlétiques qui ont enlevé la jeune femme étaient habillés en costume et semblaient armés. Un repérage des lieux permet de détecter la caméra de surveillance d'une épicerie de proximité, avec le parking en ligne de vue. Le statut d'agents d'Icarus des agents est suffisant pour leur permettre d'avoir accès aux vidéos. Ils obtiennent ainsi facilement une photo du véhicule des trois hommes. Santos effectue des recherches sur le numéro d'immatriculation. Rapidement, il se rend compte que le véhicule n'est pas référencé dans les bases civiles. Au bout d'un temps plus long, il identifie enfin le véhicule comme appartenant aux services secrets américains. En plus de cela, il obtient le nom du chef de ce groupe de trois agents : Lewis Kingster et son adresse email. Le jeune brésilien ne peut fournir plus d'aide aux agents, il a trop de travail.
Le compte email de Kingsterest inactif depuis plusieurs jours et ne recèle pas d'information sensible. Cela permet cependant de pirater son compte Facebook. Comme il accède à ce dernier via son smartphone, il est possible de placer un mouchard permettant de localiser son portable à sa prochaine connexion. Ce qui advient peu après et mène les agents jusqu'à un hôtel miteux.

Les agents neutralisent facilement les trois agents secrets malgré des portes piégées à l'explosif et des professionnels aguerris. Chelsea est ligotée et bâillonnée dans la salle de bain. Les agents secrets loyaux à la présidente restent muets sur leur mission. Libérée, Chelsea pointe sur une carte du Wyoming l'endroit où se trouve le bunker. Quelques jours plus tôt, sa mère lui a proposé de la rejoindre dans le bunker mais elle a refusé. Chelsea suppose que sa mère avait bien l'intention de lui forcer la main. Elle a congédié sa mère avant qu'elle ne lui donne une localisation plus exacte, mais c'est suffisant pour entamer des recherches.

Les agents se rendent au Wyoming, dans les Rocheuses. Des vents assez violents balaient la région. La recherche du sas d'entrée dans la montagne est assez éprouvante. Les agents parviennent à l'entrée d'une grotte assez vaste servant en réalité de hangar dans lequel sont posés trois hélicoptères. Au fond de cette pièce, un grand portail coulissant blindé est piloté par une console. Derrière le portail, les agents traversent un grand couloir voûté menant à un monte-charge dont le conduit s'enfonce profondément sous terre. Après une bonne minute de descente, ils parviennent enfin dans une grande salle, braqués par une vingtaine d'agents des services secrets. La présidente et ce qu'il reste de son administration sont assis dans des fauteuils autour d'une grande table. L'heure est au défaitisme et à la paranoïa. Cela fait deux jours qu'ils n'ont plus de nouvelles de l'extérieur et ils s'attendent au pire. En effet, un tremblement de terre à couper les lignes de communication. Reconnaître les intrus comme des agents d'Icarus stupéfait les occupants de l'abri. Par sécurité, les agents sont tout de même considérés comme des ennemis et il est difficile de faire baisser leurs armes aux gardes. Face à la situation, la présidente convient qu'elle doit changer d'abri pour pouvoir piloter son armée.


Dernière édition par MesquinMan le 17.05.17 19:39, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://mascarade.niceboard.com
MesquinMan
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4966
Age : 37
Jeux de rôle préférés : Cthulhu
Meneur de jeu à : Cthulhu, INS/MV, Icarus, Prophecy

MessageSujet: Re: ICARUS - résumé des parties   12.04.15 6:46

Partie 6 (11/04/15)

Face à face (partie 2)

4 heures (cumul: 26 heures)

Joueurs:
Cécile - R&D
Enkidou - Crash
Tifred - C4
Revenir en haut Aller en bas
http://mascarade.niceboard.com
MesquinMan
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4966
Age : 37
Jeux de rôle préférés : Cthulhu
Meneur de jeu à : Cthulhu, INS/MV, Icarus, Prophecy

MessageSujet: Re: ICARUS - résumé des parties   21.05.17 6:07

Partie 7 (20/05/17)

Invasion

5 heures (cumul: 27 heures)

Joueurs:
Antoine - Face
Enkidou - Crash
K-Ro - Colonel
Soon - Ghost
Tifred - C4
Revenir en haut Aller en bas
http://mascarade.niceboard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ICARUS - résumé des parties   

Revenir en haut Aller en bas
 
ICARUS - résumé des parties
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ICARUS - résumé des parties
» Warhammer Auberge Estalienne - résumé des parties
» Chroniques oubliées - Résumé des parties
» Devastra - Résumé des parties
» Earthdawn - résumé des parties

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Hérau(l)ts de Lambert :: LES PARTIES DE JDR :: Clé en main - MesquinMan :: 2012 extinction-
Sauter vers: