Forum des Hérau(l)ts de Lambert

Association lambersartoise de jeux de rôle
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
Décembre 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
CalendrierCalendrier
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée

Partagez
 

 Date Stellaire 8681.9 : Pour une poignée de modiques suppléments

Aller en bas 
AuteurMessage
Pr Mordrid
Niveau 6
Niveau 6
Pr Mordrid

Nombre de messages : 248
Age : 52
Jeux de rôle préférés : Conspirations (Over the Edge)
Meneur de jeu à : Star Trek, Apocalypse World (Grand Débutant)

Date Stellaire 8681.9 : Pour une poignée de modiques suppléments Empty
MessageSujet: Date Stellaire 8681.9 : Pour une poignée de modiques suppléments   Date Stellaire 8681.9 : Pour une poignée de modiques suppléments Icon_minitime23.09.19 13:18

(Rédigé par Tanith, copié-collé par Mordrid)

Notes préliminaires au journal de bord d’Erika Brandt

De retour de mission sur Daros IV. Notre contact chez les Orions, un certain Thorn, a signalé qu’une des familles de la colonie travaillait sur une arme secrète possiblement végane. Hélas, le nom de la famille a été corrompu par les interférences stellaires.  Et il y a deux familles qui pourraient correspondre à ce son, les Keros et les Kerav. Du coup, la commandante m’a chargé de sécuriser la mission. Nous sommes donc parti à quatre à bord du Mercurial, navire marchand en affaire avec les familles de Daros IV.

Y a pas à dire une mission d’infiltration ça change. L’équipage du Mercurial et son capitaine,  Larking, étaient corrects pour des civils. Passer plusieurs jours dans un conteneur avec la première officière, le médecin et le chef scientifique, déjà c’était sympa, mais visiblement les deux mecs, ils n’avaient pas l’habitude. Perso, j’ai trouvé que quand y a pas de plantes pour foutre le boxon, Dolorès elle tient la route.
Quant aux Orions, bon, je savais à quoi m’attendre. J’ai trouvé le moyen de m’entendre avec eux quand il s’agissait de compléter ma collection. Avec eux faut jamais oublier les suppléments. Suppléments pour les bagages, la clé de la chambre, le groom, l’espionnage, le non espionnage…

Nous devions retrouver la trace de notre contact qui se faisait appeler James Gordon. Nous avons eux du mal trouver sa chambre  dans hôtel du quartiers des « vrais marchands », pas comme nous qui sommes logés « aux voyageurs craftés » (un hôtel pour non-Orions). Gordon a disparu il y a déjà 7 semaines. Par contre, des Vegans point de traces. Même pas un petit chroniton…
Suivant la piste du disparu, nous nous sommes retrouvé au marché noir. Un lieu intéressant, facile à trouver : y a rien sur la carte à cet endroit. J’ai bien aimé. Y a avait à faire pour protéger les scientifiques, j’ai eu le droit à belle bagarre comme je les aime et j’ai même trouvé une superbe Bat’leth pour ma collection ! Et en plus on a trouvé une piste en trouvant un contrebandier klingon. Piste qui nous a ramené vers la famille Kerav.

À côté de ça, nous avons assisté aux soirées de négociations de la famille Keros avec l’équipage du Mercuriale. Très intéressant. Je n’avais pas absorbé autant de drogues depuis les fêtes de l’académie. En fait non. Je n’avais jamais absorbé autant de drogues tout court. Mes trois compagnons non plus apparemment. L’équipage du Mercurial eux semblé plus habitués. Bon… On a trouvé des trucs et des ressources pour plus ou moins résister. Surtout la fois suivante, on a anticipé à l’aide d’une potion du docteur.

Poursuivant nos investigations, cherchant où la famille Kerav que nous soupçonnons pouvait avoir caché les mystérieuses livraisons dont nous avons eu vent au marché, nous avons décidé d’aller chercher les informations dans leur bâtiment portuaire.
Pour cela nous nous sommes transformé en femmes d’entretien orionnes grâce à un rasoir et à de la peinture. Nous avons été très convaincant ! Et nous avons trouvé l’emplacement du hangar « sans nom ». Comme pour le marché, c’est là où y a rien. Par contre c’est dans la résidence de la famille Kerav, un lieu comme toutes les résidences de famille très très bien protégé.
Mais à Starfleet, rien d’impossible. On arrive à s’infiltrer malgré les maladresses de nos deux scientifiques. On trouve dans un hangar souterrain, une chaîne de montage, un vaisseau de style klingon sans aucun chroniton. On trouve aussi Gordon, alias Thorn. Il est affaiblie mais nous explique le fin mot. Pas de Végan ! Mais une alliance entre les Klingons et la famille Kerav pour la conquête du pouvoir sur Daros IV.

L’ambiance devenant un peu chaude, Dolorès prend les commandes du vaisseau expérimentale construit par le joint-venture (jamais compris ce concept) klingon/orion. On calme le jeu et on détruit un peu les lieux avant de profiter du confort (relatif mais mieux que le Mercurial) du vaisseau pour rejoindre le Hawking.

Une mission bien menée. Le point positif, c’est que c’est pas moi qui vais me taper la rédaction des fiches de frais.

_________________
C'est un bon jour pour vivre.
                            -Syndrome dépressif Klingon

Dieu aima les oiseaux et inventa les arbres.
L'homme aima les oiseaux et inventa les cages.
                           -Jacques Deval

Ce qui ne nous tue pas nous rend plus forts.
Or, le ridicule ne tue pas.
Donc, le ridicule rend plus fort.
Revenir en haut Aller en bas
 
Date Stellaire 8681.9 : Pour une poignée de modiques suppléments
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Vente privée] Starck - Fauteuil Lord Yo
» Semis de Platycodon
» Semis de Miscanthus
» Heure d'hiver: c'est ce week-end !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Hérau(l)ts de Lambert :: LES PARTIES DE JDR :: Star Trek : USS Hawking - Pr Mordrid :: Journal de bord-
Sauter vers: